Les rencontres
28 juin 2016
Le gestion des budgets de travaux
Novotel Paris-Bercy – Paris

Présentation de l'événement

Le patrimoine existant nécessite des interventions techniques régulières afin de le maintenir en état et de l’adapter aux nouvelles exigences sociales et sociétales. Cet entretien continu du parc est conduit depuis de nombreuses années par les organismes, et se décline sous plusieurs formes d’actions patrimoniales : maintenance, travaux d’investissements, plan de réhabilitation, opérations spécifiques d’adaptations. Par ailleurs, le contexte réglementaire évolue aussi bien sur les aspects environnementaux, les conditions d’accessibilité, la protection des personnes, et induit des investissements dont nous n’appréhendons pas toujours l’ampleur. L’évolution de la structure de gestion des organismes engendre également de nouvelles spécificités, comme par exemple le traitement et les conditions de planification des interventions sur le parc en copropriété.

La planification est un élément indispensable d’une politique technique exigeante et efficace, elle procure une orientation, réduit l’impact des changements multiples, et surtout limite les pertes et les actions redondantes. En matière de planification d’actions techniques, les pratiques varient en fonction des politiques d’interventions menées et des choix d’allocations budgétaires opérés. Elles peuvent se décliner à la fois dans des plans opérationnels précis à court terme entre 3 à 5 ans, et d’autres plus stratégiques, à long terme, fixant seulement des orientations d’ordre général. Dans tous les cas ils doivent être facilement actualisables et modifiables afin de s’adapter rapidement à toute évolution de l’environnement ; c’est pourquoi la question de nos repères communs et de l’agilité de nos méthodes est aujourd’hui prépondérante.

La question des gestions de budgets de travaux est plus que jamais un sujet partagé au sein des organismes : les services techniques ont besoin d’une feuille de route claire, les services financiers d’éléments pour déterminer les provisions comptables, la direction générale et les administrateurs attendent des éléments d’aides à la décision compréhensibles dans un langage exposant ces enjeux techniques globaux, dépassant largement la seule question du maintien en l’état du patrimoine.